Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Résultat de recherche d'images pour "home picture"
I.1. Le contexte européen
I.1.1. L'EMCDDA et les indicateurs-clés
emcdda.gifL’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (EMCDDA) est une agence européenne qui a pour vocation de fournir à l’Union Européenne (UE) et aux États membres une vue d’ensemble factuelle du phénomène de la drogue en Europe et une base d’informations probantes propres à alimenter le débat sur ce sujet.

L’EMCDDA apporte aujourd’hui aux décideurs politiques les données dont ils ont besoin pour élaborer des lois et stratégies éclairées, et il aide les professionnels et acteurs de terrain à cibler les meilleures pratiques et les nouveaux domaines de recherche.
Pour ce faire, il utilise entre-autres cinq indicateurs-clés épidémiologiques qui permettent de fournir une information qui soit factuelle, objective, fiable et comparable sur les drogues et la toxicomanie en Europe. Il s’agit :

gps.gif1) des enquêtes dans la population générale qui sont utilisées pour obtenir des informations sur la consommation de drogues dans la population générale
pdu.gif2) des études de prévalence et d'incidence relatives à l’utilisation à risque de drogue
drd.gif 3) des statistiques relatives au nombre et aux caractéristiques des personnes qui décèdent des conséquences de l'utilisation de drogues
inf.gif4) des données relatives aux maladies transmissibles liées à la drogue en particulier parmi les injecteurs de drogues
tdi.gif5) de l’indicateur de la demande de traitement décrivant les utilisateurs problématiques de drogues qui entrent en traitement
Ces indicateurs-clés sont repris comme outils d’évaluation dans les Plans d’Action Drogue de l’Union Européenne 2005-2008 et 2009-2012 ainsi que dans la Stratégie Antidrogue de l'Union Européenne 2005-2012.
edr.gif
 
Ils permettent d’étayer les rapportages de l’EMCDDA sur les tendances et les développements de la situation des drogues dans l’Union Européenne comme dans les rapports annuels.
Ils sont également un élément indispensable à toute analyse sur la couverture des réponses ou l’évaluation de l’impact des politiques et des actions menées.
 
I.1.2. L'évolution de l'indicateur TDI
L’histoire de l'indicateur TDI remonte au début des années 90 quand un premier formulaire harmonisé de collecte des données a été élaboré au niveau européen. L’objectif avait pour but de fournir aux professionnels et aux chercheurs une méthodologie européenne pour la collecte et le rapportage de données de base sur le profil des utilisateurs de drogues en contact avec les centres de traitement.
1991.png
Le premier acteur ayant défini un protocole commun pour la récolte des données est le Groupe Pompidou qui coordonna des études au niveau de Dublin et Londres en 1991 ainsi qu’un projet de développement dans 11 villes européennes et créa un groupe d’experts.
 
1994.png
Le protocole du groupe Pompidou a été publié en 1994 et implémenté au niveau urbain puis au niveau national dans les pays d’Europe occidentale. Dans une deuxième phase, il a été implémenté dans les pays d’Europe centrale et de l’est. En 1993, l’EMCDDA a été créé et a repris la responsabilité de l’enregistrement des données de demande de traitement.
2000.png
Le protocole EMCDDA/Groupe Pompidou du TDI 2.0. est publié en 2000 sur base du premier protocole. Il a été précédé par une étude de faisabilité orientée sur la méthodologie et la récolte des données et par une évaluation de connaissances nationales de rapportage de données via le TDI. Depuis 2000 l’EMCDDA a implémenté la collecte des données des pays européens et a adopté des accords officiels avec les états membres pour encourager et faciliter la récolte des données et le rapportage. Depuis 2001 les données TDI sont utilisées de manière régulière dans les analyses de l’EMCDDA sur la situation des drogues en Europe.
2012.png
En 2012, l'EMCDDA en collaboration avec les Etats membres a élaboré un nouveau protocole TDI dénommé 3.0 qui répond aux nouvelles évolutions en matière de consommation de drogues en Europe. Ce protocole est d'application depuis l'année d'enregistrement 2013 pour les Etats Membres ayant déjà pu effectuer la transition.